tonne


tonne

tonne [ tɔn ] n. f.
• 1283; bas lat. d'o. celt. tunna, tonna, mot gaul. « peau », puis « outre »
1Techn. (Agric., pêche) Grand récipient, plus large que le tonneau, fait de douves assemblées au moyen de cerceaux. « Le vin de Moselle ne se conserve pas dans d'immenses tonnes, comme celles d'Heidelberg et d'autres lieux » (Nerval).
(par anal. de forme) Mar. Bouée arrondie, en bois ou en fer. Tonnes et balises. Droit de tonnes, perçu pour l'entretien des bouées.
Zool. Coquille univalve arrondie.
2(1842; « mesure de capacité » 1681) Mar. Unité de poids de 1 000 kilogrammes servant à évaluer le déplacement ou le port en lourd d'un navire. Un paquebot de 16 000 tonnes.
Cour. Unité de mesure de masse valant 1 000 kilogrammes (abrév. t). « Il brûlait à quai [...] des tonnes et des tonnes de charbon » (Vercel).
Tonne équivalent pétrole. tep. Tonne équivalent charbon. tec. Par exagér. Énorme quantité (de choses). « elles aidaient leur mère et leur grand-mère à mettre en bocaux des tonnes de fruits et de légumes » (Beauvoir). Loc. fam. En faire des tonnes : en faire beaucoup trop (cf. En faire des kilos). — Statist. Tonne kilométrique : unité de calcul du prix de transport des marchandises par voie ferrée (transport d'une tonne sur un kilomètre).
Mesure du poids des véhicules, spécialt des poids lourds. Un camion de 7 tonnes, et subst. un 7 tonnes. Pont interdit aux véhicules de plus de 3 tonnes.

tonne nom féminin (bas latin tonna, du gaulois tunna, tonneau) Unité de mesure de masse (symbole t), équivalant à 1 000 kg. (On dit aussi tonne métrique.) Familier. Très grande quantité de quelque chose : J'ai des tonnes de choses à te raconter. Réservoir monté sur roues servant à transporter de l'eau, du purin, du lisier. Tonneau de très grandes dimensions ; son contenu. ● tonne (expressions) nom féminin (bas latin tonna, du gaulois tunna, tonneau) Tonne américaine, autre nom de la short ton. Tonne fret, unité de taxe indiquée sur les connaissements, qui sert de base au calcul du fret, soit par tonne, soit par mètre cube. ● tonne (homonymes) nom féminin (bas latin tonna, du gaulois tunna, tonneau) ton nom féminin tonne forme conjuguée du verbe tonner tonnent forme conjuguée du verbe tonner tonnes forme conjuguée du verbe tonner

tonne
n. f.
d1./d Unité de masse valant 1 000 kilogrammes (symbole t).
|| Au Canada et aux États-Unis, unité de masse valant 2 000 livres (soit 907 kg).
En Angleterre, unité de masse valant 2 240 livres (soit 1 016 kg).
d2./d MAR Unité valant 1 000 kg, utilisée pour mesurer le déplacement et le port en lourd des navires. Pétrolier de 500 000 tonnes.
|| Unité servant à mesurer la masse en charge des véhicules. Un camion de 15 tonnes ou, absol., un 15 tonnes.
————————
tonne
n. f. TECH Tonneau large et fortement renflé.

⇒TONNE, subst. fém.
A. — 1. TECHNOL. Très grand tonneau, large et renflé. Mettre une tonne en perce. Oh! ce petit port de pêche de mon enfance (...) Comme j'aimais ses quais empuantis et grouillants avec ses barils de saumure, ses harengs en tonne et ses bateaux de pêche perpétuellement en partance (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p. 156). Les vendanges sont terminées. À la saint Cyprien, on a soufré les tonnes, nettoyé le pressoir, lavé les cuves (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 318).
P. méton. Contenu d'une tonne. L'idée lui vint de mettre en bouteilles deux tonnes de vin du Rhin qu'il avait achetées l'automne précédent (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 76).
P. compar. On se gavait de raisin depuis l'aube, le gosier poissé de sucre, la panse enflée et ronde comme une tonne (ZOLA, Terre, 1887, p. 352). La mère Pannetier, ronde comme une tonne, dans son capuchon et ses sabots, dévalait le faubourg (GUÉHENNO, Journal homme 40 ans, 1934, p. 89).
P. métaph. Madame, on ne communique pas ainsi, dit le bon vieux Gault. Et il arrêta lui-même au passage cette tonne de moire noire et de dentelles (BALZAC, Splend. et mis., 1847, p. 571). Ragueneau: Montfleury joue! Lignière: En effet, cette tonne va nous jouer ce soir le rôle de Phédon (ROSTAND, Cyrano, 1898, I, 2, p. 23).
En partic. Réservoir cylindrique, le plus souvent métallique, monté sur un châssis de remorque, servant à transporter de l'eau, du purin, du lisier. Des fermiers apportaient dans des tonnes à purin, recouvertes de sacs ruisselants par un ultime souci de réalisme, du blé et des pommes de terre (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 84).
2. P. anal. (de forme), MAR. Bouée de signalisation de forme cylindrique, en bois ou en métal. On gouvernait vers les bouées, de grosses tonnes noires goudronnées, dansant au flot la danse du ventre et se dandinant (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 137).
Tonne d'amarrage. Bouée métallique en forme de cylindre couché, mouillée dans une rade, une embouchure, un port, pour permettre aux navires de s'y amarrer (d'apr. MERRIEN 1958). Droit de tonnes. Droit perçu sur les navires pour l'entretien des tonnes d'amarrage. (Dict. XIXe et XXe s.).
3. ARMUR. Armure à tonne. Armure dont la braconnière est évasée en jupe. Les armures à tonne (...) habits de guerre que revêtirent des princes français, espagnols, italiens (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 98). Au XVIe siècle, furent importées d'Allemagne, vers 1520, des armures dites à tonne. Ce sont des armures de combats en champ clos (LELOIR 1961).
4. ZOOL. Mollusque gastéropode, à coquille univalve arrondie, qui se nourrit des oursins dont il perce le test. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — 1. MÉTROLOGIE
a) Unité de mesure de masse valant 1 000 kilogrammes (symb. t). Une tonne de charbon. Un sous-chef de manœuvres annonçait trois wagons à ajouter. Je ne les prends pas, dit Daret, j'ai déjà quinze tonnes de surcharge (HAMP, Marée, 1908, p. 50). La production d'or, en tonnes métriques, n'a cessé de s'élever: on estime que 50 000 tonnes d'or ont été extraites dans le monde de 1850 à 1956. La moyenne annuelle d'extraction était de 383 tonnes en 1900, de 705 tonnes en 1915 (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 476).
P. métaph. Une visite. C'est quelqu'un qui vient me parler de qui? (...) Question absurde. Il vient me parler de son moi à lui! Or, il a un moi qui pèse une tonne (GREEN, Journal, 1954, p. 246).
b) MAR. Unité de poids de 1 000 kilogrammes servant à évaluer le déplacement ou le port en lourd d'un navire. Le paquebot Mongolia, de la Compagnie péninsulaire et orientale, steamer en fer à hélice et à spardeck, jaugeant deux mille huit cents tonnes et possédant une force nominale de cinq cents chevaux (VERNE, Tour monde, 1873, p. 23). Un croiseur de quatorze mille tonnes et un porte-avions de quatre-vingt-six mille tonnes, ont procédé à leurs premiers essais en mer en fin 1961 (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 181).
c) Mesure de poids des véhicules, particulièrement des poids lourds et des trains. Deux ou trois robustes camions Packard cinq tonnes, choisis aux stocks américains (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 465). Des chars de 30 tonnes du type B, dont les premiers exemplaires existaient depuis quinze ans et dont on fabriquait, enfin! trois centaines, armeraient ces divisions (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 24).
Un x tonnes, subst. masc. Le camion Sovel 6 tonnes, équipé en 1936 avec deux moteurs attaquant les roues arrière par chaîne, comporte en 1948 deux moteurs formant pont arrière. Le modèle 2 T 5 de la même marque est devenu un 3 tonnes en 1948 (TINARD, Automob., 1951, p. 377).
d) ASTRONAUT. Unité de poussée d'une fusée égale à 1 000 kilogrammes. Une fusée de 6 tonnes lancée par un bâtiment (LE MASSON, Mar., 1951, p. 68).
2. TRANSPORTS
Tonne fret. Unité de base servant de base au calcul du fret soit par tonne, soit par mètre cube. (Dict. XIXe et XXe s.).
Tonne kilométrique. Unité de calcul du prix de transport correspondant au transport d'une tonne sur un kilomètre. Le rendement kilométrique de certaines lignes est si faible qu'il ne justifie qu'un personnel réduit. Il est plus sérieux de tenir compte du nombre de cheminots au wagon chargé ou à la tonne kilométrique (PINEAU, S.N.C.F. et transp., 1950, p. 21). Le poids accru des moteurs joue en sens inverse de l'économie sur le planeur, et la charge payante peut diminuer. Au total, le prix de revient de la tonne kilométrique varie assez peu dans de très grandes limites (ROUGERON, Aviat., 1951, p. 219).
Tonne transport. Prix de revient du transport d'une tonne d'un produit donné. Cela (...) met la tonne transport par bateau et par fer anglais, à 41 fr. 67, soit 11 fr. 52 meilleur marché qu'au tarif régulier (HAMP, Champagne, 1909, p. 200).
3. Au plur., fam., p. exagér. Énorme quantité (de quelque chose). Synon. fam. masse1, tas. Chaque fois qu'il te parle, c'est d'une chose grosse comme un pois. Ah! Il n'a pas besoin d'en voir des tonnes, lui (GIONO, Batailles ds mont., 1937, p. 199). Il a lu des tonnes de livres, au petit bonheur (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 139).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1283 « large tonneau » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, t. 2, p. 37, var. de tonneau); b) 1690 « ce que contient une tonne » (FUR.); 2. 1676 « coquille univalve de forme arrondie » (FÉLIBIEN, p. 443); 3. 1842 « unité de poids valant mille kilos » (Ac. Compl.). Du lat. tardif tunna, tonna att. au VIIIe s. au sens de « vaisseau pour garder l'huile, le blé; jarre, tonneau » (ALCUIN ds DU CANGE), également att. ds les Gl. de Cassel. On admet gén. une orig. celt. du mot, le rattachant à l'a. irl. tonn « peau »: du sens de « peau » on serait passé à « sac en cuir, outre pour le vin » et de là à « tonneau » (v. FEW t. 13, 2, p. 417). Fréq. abs. littér.:357. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 264, b) 381; XXe s.: a) 233, b) 948. Bbg. VINCENT (A.). Les N. d'objets creux comme n. de lieux. Mél. Dauzat (A.) 1951, p. 395.

tonne [tɔn] n. f.
ÉTYM. 1283; bas lat. tunna, tonna, mot gaulois « peau », par ext. « outre, tonneau ».
———
I
1 Techn. (agric., pêche). Grand récipient, plus large que le tonneau, fait de douves assemblées au moyen de cerceaux. || Juchés sur une tonne (→ Ménétrier, cit. 2). || La panse (cit. 2) ronde comme une tonne. Fig. || Ce type est une vraie tonne. Barrique.(1690). Par métonymie. Contenu d'une tonne. || Acheter deux tonnes de vin.
1 Quoique chaque banquette de ce cabriolet, au flanc courbé comme celui d'une femme grosse, ne dût contenir que trois voyageurs, on en voyait souvent huit serrés comme des harengs dans une tonne.
Balzac, Un début dans la vie, Pl., t. I, p. 605.
2 Le vin de Moselle ne se conserve pas dans d'immenses tonnes, comme celles d'Heidelberg et d'autres lieux (…)
Nerval, Lorely, « Rhin et Flandres », I.
tableau Noms de récipients.
2 (1690). Mar. (Par anal. de forme). Bouée arrondie, en bois ou en fer. || Tonnes et balises (→ 3. Droit, cit. 30). || Droit de tonnes, perçu pour l'entretien des bouées, sur les navires qui abordent.
3 (1904). Archéol. || Armure à tonne, à braconnière évasée en jupe.
4 (1676). Coquille univalve arrondie.
———
II
1 a Cour. Unité de masse, mesure valant 1 000 kilogrammes (abrév. : t). || Production exprimée en tonnes. || 20 tonnes de matériel (→ Expédition, cit. 13). || Brûler des tonnes de charbon (→ Chaudière, cit. 2).
b (1846; « mesure de capacité », 1681). Mar. Unité de poids de 1 000 kilogrammes servant à évaluer le déplacement ou le port en lourd d'un navire. || Un paquebot (cit. 2) de 16 000 tonnes.
Mesure du poids des véhicules, spécialement des poids lourds. || Un camion de 7 tonnes, et, subst., un 7 tonnes. || Un 20 tonnes semi-remorque. || Un 600 tonnes : un train de 600 tonnes (→ Locomotive, cit. 7).Pont interdit aux véhicules de plus de 3 tonnes.
2 (1812). Par exagér. Énorme quantité (de choses). || Prenez-en, j'en ai des tonnes. || J'ai des tonnes de choses à faire.
3 (…) elles aidaient leur mère et leur grand-mère à mettre en bocaux des tonnes de fruits et de légumes (…)
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 253.
Loc. fam. En faire des tonnes : en rajouter, en remettre. || Ce comédien en fait des tonnes pour se faire remarquer.
3 (1833). || Tonne kilométrique : unité de calcul du prix de transport des marchandises par voie ferrée (transport d'une tonne sur un kilomètre).
4 Unité de poussée, égale à 1 000 kg (fusées).
DÉR. et COMP. Tonnage, tonneau, tonnelle. Mégatonne.
HOM. Formes du v. tonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tonne — (ahd. tunna; lat. tunna = „Fass“) steht für: Tonne (Einheit) (t), eine metrische Maßeinheit u. a. der Masse, 1.000 kg, und diverse Ableitungen Tonne, einen zylindrischen Behälter für flüssige Stoffe, siehe Fass Tonne, ein schwimmendes… …   Deutsch Wikipedia

  • tonne — TONNE. s. f. Grand vaisseau à deux fonds en forme de muid. Tonne de deux cens muids. cette tonne est reliée de fer. tonne de vinaigrier. une tonne de bois de sapin. une tonne à mettre des marchandises. une tonne de meche. tonne de pruneaux. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tonne — Sf std. (9. Jh.), mhd. tunne, tonne, ahd. tunna, mndd. tunne, mndl. tunne, tonne Entlehnung. Wie ae. tunne, afr. tonne entlehnt aus ml. tunna, frz. tonne, das auf ein keltisches Wort zurückgeht (vgl. mir. tonn f. Haut > Schlauch > großes… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • tonne — [tʌn] noun tonnes PLURALFORM or tonne [countable] a metric unit for measuring weight, equal to 1,000 kilograms; = METRIC TON: • Brazil produced more than 50,000 tonnes of …   Financial and business terms

  • Tonne — »größeres Fass; Boje, verankertes, schwimmendes Seezeichen«, auch Bezeichnung eines Gewichtsmaßes (1000 kg): Das Substantiv mhd. tunne, tonne, ahd. tunna (vgl. entsprechend niederl. ton und engl. tun) ist aus mlat. tunna »Fass« entlehnt, das… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Tonne — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • 1 kleine Tonne = 2.000 Pfund • 1 metrische Tonne = (Brit) 0,984 ( große ) Tonnen = (Am) 1,023 ( kleine ) Tonnen = 1.000 kg • 1 große Tonne = 2.240 Pfund …   Deutsch Wörterbuch

  • Tonne — Tonne, n. A tun. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tonne — Tonne, n. [F.] A metric ton. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tonne — Tonne, Gewicht, in Deutschland und Frankreich = 1000 kg, in England und den Vereinigten Staaten = 20 Ztr. zu 112 Pfd. – Registertonne, s. unter Schiffsvermessung. – Tonne im Bergbau, s. Schachtförderung; als Seezeichen, s. Bojen. Plato …   Lexikon der gesamten Technik

  • tonne — [tʌn] n plural tonnes or tonne written abbreviation t a unit for measuring weight, equal to 1000 kilograms →↑ton …   Dictionary of contemporary English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.